< o

DECIDEMENT

d'Oultremont / Lafontaine (1990)

Début janvier mois des amours free-lance

Toi beau parleur à m'balancer des slows

Angoisse anglaise pour chasseur d'élégance

Tu m'assénas des mots plus qu'il n'en faut

He He Dire que je t'écoutai

Mais ce n'était pas prudent

C'était même imprudent

Tu n'm'enlaçais pas assez

Panacée

C'est si bon de se laisser aller

Mais février se passe à la maison

Minuit sans sou et midi sans sommeil

Monopoly au milieu du salon

Les verres de ceux qui sont venus la veille

Comme un bébé, j'ai pleuré, sangloté

De tes aveux méchants

Mais dits si gentiment

Tralala t'oublies tout

Laïtou

Tu peux tout casser bibi s'en fout

R. : Décidément

J'ai l'humeur à chanter lala

Très sincèrement

Décidément ...

Sans façon ni faux semblant ...

En avant mars

Bas les garces

Demi-tour bel amour

Découplons les gaz

T'as voulu lilas et giboulée d'avril

Songe aux virées qu'on fit mais fais ce qu'il te plaît

Les secrets découverts en un seul coup de fil

ont suffi Ca suffit Ben De trop peu m'aimer

Car même sous la torture

Je nierai jusqu'au bout

Que Nice a été dure

Entre toi et moi au mois d'août

R. : ........

Quand novembre est si haut que je voudrais décembre

Doux émois me reviennent à marée basse hélas

Le passé mis à mal Je me fais Mélisande

Ton tort est d'aiguiser l'épée de Pelleas

R. : Ad lib

 

 

 

 

LIENS: JUAN

 

ANECD:

 

Quand elle groove, ma petite soeur de lait... c?est orgasmique!