<o

Territoire portable

Troisième exercice - Janvier 2003

"Quand j'ai fait le tour de ma maison, j'ai fait le tour du monde" précepte Bouddhiste

 

Création d'un territoire portable - itinérant dont la forme, le matériau, le poids, l'encombrement varieront suivant son usage, son propriétaire, son mode de déplacement, son choix de vie, etc.

a - réflexion autour de la notion de territoire : Un territoire pour faire quoi? A installer où ? Sur le modèle animal? Le sac de couchage de l'alpiniste durant l'ascension de l'Anapurna est-il un territoire ? La coquille de l'escargot? Le carton du clochard? Le hamac est-il un territoire suspendu ? Le nid que squatte le coucou est-il le territoire de l'oiseau qui l'a construit ou celui du coucou ? Sur la plage : ma serviette de bain = mon territoire que je suis prêt à défendre en gueulant sur les enfants qui y projetteraient du sable. La musique que je fais jouer plein tube est-elle un territoire? Une craie, une lampe torche peuvent-elles servir à baliser du territoire? La pendaison de crémaillère? Le fait de demander un raccordement à l'eau et à l'électricité est-il une façon de marquer son territoire? Uriner le long des murs comme les animaux? Taguer un mur? Planter un drapeau? Sur la lune? Fermer les frontières? Un vêtement peut-il être un territoire? La caisse sur la tête de "L'Homme Boîte" d'Abe Kôbô? Mon territoire doit-il être discret ou non? Est-il sensé accueillir d'autres que moi?...

En quoi un territoire peut-il devenir une oeuvre d'art?

b - Quel que soit son format et les matériaux mis en oeuvre, la présentation de ce territoire devra faire l'objet d'une installation. Par ailleurs, sa manipulation et ses procédures de montage, de transport devront faire l'objet d'une performance.

Cette mise en situation et cette performance devront toutes deux être archivées (photos, vidéo, dessins...)