<o

« Installer 2m2 d'éléments attachés

deux par deux »

Septembre 2003 - Première proposition - exercice d'échauffement

 

Sur base de cette proposition, chaque étudiant réalisera dans un des box, une installation de

> 2M2 (un carré de 2m2 ou une forme quelconque couvrant cette surface. Forme géométrique, forme organique, forme aléatoire... Au sol ou sur les murs)

> d'éléments (matériaux, objets, couleurs, etc. Tout peut être envisagé. La combinaison de ces éléments peut être contradictoire : attacher du lourd avec du léger, du minéral avec du vivant, du naturel avec de l'artificiel... Observer ce que chacune de ces propositions induit comme sens particulier. )

> attachés (soudés, collés, cimentés, cousus, agrafés, etc. Tous les systèmes d'attache sont possibles. Dresser une liste des modes d'attache et des contextes dans lesquels ils sont utilisés. Déterminer la spécificité de chacun d'eux : légère et fragile comme la couture, lourde et résistante comme la soudure. Visible ou invisible... Possibilité d'utiliser ces techniques à contre-emploi : coudre du métal, souder du bois...)

> deux par deux (Le nombre de ces éléments est à définir. Il peut s'agir de deux éléments qui couvrent à eux seuls l'entièreté de la surface, ou une multitude de duos. Cette quantité doit être déterminée en fonction de la densité voulue : une surface homogène, un tas, une constellation...)

 

A tout moment, il faut pouvoir remettre en cause l'un ou l'autre de ces paramètres (la forme, les éléments utilisés, le mode d'attache...)

 

Élargir au maximum le cadre de référence et des expérimentations. Exemples parmi d'autres : voir comment certaines oeuvres de Barnett Newman, Imi Knoebel ou Mike Kelley répondent à cette proposition. Voir l'imagerie médicale : comment certaines cellules s'attachent les unes aux autres. Voir les siamois. Les post-its. Les épingles de nourrice. Le mixage de sons... Dresser des listes d'outils servant à lier. Voir tout les sens du concept d'attachement : qu'est-ce que c'est que deux personnes qui sont très attachées l'une à l'autre. Dresser des listes des situations dans lesquelles on est amené à attacher : organe greffé, caravane attachée à la voiture, objet recollé, affection, danse de salon, cordée d'alpinistes... .Déterminer l'incidence de ces contextes : dramatique pour le doigt du bûcheron qu'on recoud, romantique pour le baiser qui relie les amoureux, politique pour le rattachement de la Wallonie à la France, quotidien pour les feuilles de papier agrafées...

Voir comment ces 2m2 réagissent avec leur environnement, avec le box dans lequel ils sont présentés. Comment les placer pour qu'ils interagissent avec l'espace.

Comme tous les exercices proposés dans ce cours, il s'agit principalement d'un chantier qui doit être développé sur base de projets, d'expérimentations, de déclinaisons, de documentation... Pas question donc de chercher « la bonne idée », mais bien d'imaginer une foule de possibilités, de les éprouver, de les dessiner, de les mixer...

Comme tous les exercices proposés dans ce cours, il est permis (et même conseillé) de détourner ou de dépasser la proposition initiale.

 

Au boulot !