< o

Megaphone Judas

d'Oultremont (2009)

Voix de fille : Oh ciel ! oh disgrâce imprévue

Pauvre Judas que feras-tu ?

 

Oh, moi j'aboie

J'injurie le monde

Speaker's corner givré

Planté au coin du bois

Je raisonne, tambourine et trombone

Je beugle dans mon porte-voix

On m'appelle Mégaphone Judas.

 

Voix de fille : Oh ciel ! Oh disgrâce imprévue

Bon Dieu, Judas, pourquoi cries-tu?

 

J'crie pas, j'aboie

Je clame que les riches ont la peste

Et les pauvres ont le choléra

Je conspue, claironne et m'égosille

Je gueule dans mon porte-voix

On m'appelle Mégaphone Judas »

 

Voix de fille : Oh ciel, oh disgrâce imprévue

Un jour, Judas te tairas-tu?

 

Non, moi j'aboie

Des vérités qui tuent

Des choses qu'on ne dit pas

J'invoque, je dénonce et vocifère

Perché dessus/sur mon passet de guingois

On m'appelle Mégaphone Judas

 

Voix de fille : Oh ciel ! oh disgrâce imprévue

Pauvre Judas, mais que fais-tu ?

 

Oh, moi j'aboie

Jamais je n'implore, ni ne prie

Je cite Kabbale et Thora

Deux tomes du Kamasoutra sous le bras

Je brame à la lune

Je beugle dans mon porte-voix

On m'appelle Mégaphone Judas.

 

Voix de fille : Oh ciel, oh disgrâce imprévue

Un jour, Judas la fermeras-tu?

 

Non, là j'aboie

Je crie à tue tête

Je gronde et j'invective la loi

Je rugis, tempête et proteste

Même aphone, je ne la ferme pas

Je braille dans mon porte-voix

On m'appelle Mégaphone Judas »

 

Voix de fille : Oh ciel, oh disgrâce imprévue

Judas, je t'en prie, calme-toi ?

 

Non, Je ne roucoule pas

Je ne susurre, ni ne chuchote des lieux communs

À mi-voix

Je jure, je tonne et j'engueule

Je profère jurons à tout va.

J'invoque Nietzsche et le diable

Et puis j'ajoute « pipi caca ».

Voix de fille : Tu beugles dans ton porte-voix

On t'appelle Mégaphone Judas.

 

Oui, c'est ça, je beugle dans mon porte-voix.

On m'appelle Mégaphone Judas.