Après Sylvie Eyberg, Alain GeronneZ, Benoît Platéus, Ane Vester, Dimitri Vangrunderbeek, Isabelle Martin et Vivian Klagsbrun...

 

Mise en doute N°5

propose

 

1oo images encadrées avec beaucoup de soin

 

 

de

Juan d'Oultremont

 

 

du 3 au 20 mars 2004

vernissage/opening 3 mars 18 h/u

ouvert/open

ven-sam/vrij-zat 14-18 h/u

et sur rendez-vous 762.92.58

 

Pour toute info complémentaire : www.juandoultremont.org

 

Cette installation intègre les premiers exemplaires de la série "Reprise en mains" entamée en 1999. Cette série se propose de recontextualiser par la photographie, des images existantes à l'histoire desquelles les mains qui les tiennent, rajoutent une strate - des indices qui en modifient la forme et en renouvellent le sens.

Cette série éprouve également le caractère autoritaire du concept de «reprise en mains», ainsi que le potentiel de résistance que les documents

photographiés peuvent opposer aux images actuelles.

 

L'installation intègre par ailleurs des séries de photocopies grand format, soit empilées, soit déployées (comme la série «Tableaux d'une exposition» basée sur les couvertures de disque de Moussorgsky).

 

Au-delà des images proposées, l'installation interroge le concept «d'archivage lourd» qui traverse cette accumulation de documents encadrés. Ce souci d'encadrement auquel le titre fait allusion, ne renvoie pas aux traditionnels artifices de présentation ou de conservation, mais simplement à un souci de ralentir le processus de la photographie ou de la photocopie - dans les séries présentées, et bien qu'apparemment simple, l'encadrement est confectionné de façon inutilement complexe et lente.