o

Je me présente: Bruno Dieu, neveu de qui vous savez...

Mis en ligne le 10/01/2003

Bonjour, je m'appelle Bruno! Bruno Dieu. Je suis le neveu de Dieu le Père. Evidemment, lorsque j'étais au collège, à Maredsous, ça faisait toujours rire les copains de classe lorsque je disais que le Père était mon oncle, mais après tout José Happart pense bien que Philippe Monfils est un film de Jacques Tati, alors!

Dieu le Père (qui, lors des réunions de famille, m'autorise à l'appeler oncle Dieu) vient d'acheter un studio en time-sharing en Suisse, à Crans, et cela afin de passer les mois d'hiver en altitude. Et ça, c'est déjà chouette dans la mesure où, lorsqu'on me demande où est mon oncle, je réponds: Dieu est à Crans! Et du coup, les gens qui n'ont pas la conscience tranquille se mettent à avoir la trouille.

Moi, j'adore que les gens aient la trouille. Il faut dire que Dieu est surtout à cran à cause de Jésus-Christ, mon cousin, son propre fils, surtout depuis que ce dernier s'est rasé la barbe et teint les cheveux pour ressembler à son idole: Jean-Pierre Chevènement. Comme il ne lui fait plus confiance, c'est à moi que Dieu a confié la gestion de l'univers jusqu'à la fin du mois de février. Evidemment, comme cette année Rudy Bogart essaie une fois encore de me faire réussir le petit jury, je ne pourrai m'occuper du monde qu'après quatre heures. Néanmoins, j'ai quelques idées qui risquent de faire des vagues. D'abord, pour ramener un peu d'ambiance dans les églises, je vais imposer le Vlaamse Leeuw à la fin de chaque office. La vache, ce que c'est émouvant comme chanson! En plus, ça risque de susciter des vocations. Je ne sais si vous avez vu l'abbé Jos Verstraeten sur le parvis de son église à la fin de sa dernière messe, avec des bouquets de fleurs et des drapeaux du Blok. Encore un peu, il ouvrait une bouteille de champagne pour en asperger la foule, comme un pilote de Formule 1.

La Formule 1, j'adore! Jésus lui évidemment, il déteste. Il faut dire qu'à 14 ans, il roulait toujours sur un vélo de fille avec des petites roues à l'arrière. De toute façon, il est contre tout, Jésus. Il a même fait savoir qu'il soutenait les écologistes dans leur refus d'impliquer la Belgique dans le conflit contre l'Irak! Parce que ce sont les écologistes qui vont décider du déroulement de la guerre? Alors, à quoi je sers moi, si ce sont les hommes qui prennent les décisions à ma place? Déjà qu'ils m'ont énervé par cette pseudo- date du 21 février pour le déclenchement des hostilités, alors que je n'ai encore rien décidé. En plus, le 21 février c'est une des dates que j'avais retenues pour des élections anticipées en Belgique. Et puis cet anti-américanisme primaire qui laisse supposer que je pousserais Bush à attaquer l'Irak rien que pour son pétrole. Excusez-moi, mais si c'était réellement le cas, je lui ferais plutôt attaquer la Galice ou redébarquer sur les côtes normandes. Du pétrole, il y en a jusqu'à l'île d'Yeu. C'est marrant, l'île d'Yeu c'est un des endroits où mon oncle avait pensé acheter quelque chose!

Et puis, il y a ces raéliens qui risquent de me marcher sur les plates-bandes avec leurs bidouillages génétiques. Encore que ce Vorilhon me soit plutôt sympathique avec sa boule de gouda jeune sur le sommet du crâne et sa passion pour les courses de bagnoles. Et puis, elle a l'air vachement mignonne, la docteur Brigitte Boisselier; on dirait un peu Pamela Anderson qui serait rentrée en collision avec les débris de la station Mir. Personnellement, ça ne me dérange pas qu'ils s'adonnent au clonage, tant qu'ils ne prélèvent rien sur le Saint Suaire de Turin.

Après tout, s'ils réussissaient à faire un clone de Stéphanie de Monaco, l'enfant aurait toutes les chances de participer d'emblée au Festival du Cirque de la principauté. Ah, le grand prix de Monaco, j'adore! Quand je pense qu'on a torpillé le circuit de Francorchamps alors que c'est là que Ducruet a réalisé ses meilleures performances!

Et puis, question clonage, il y a Jean-Paul Belmondo qui vient de se marier. D'accord jusqu'ici il n'a jamais eu besoin de se faire doubler, mais vu son âge et son état, on se demande si ce n'est pas plus simple de prélever tout de suite quelques poils de son yorkshire. En plus, comme il s'est brouillé avec son fils Paul, si Raël réussissait le clonage, il serait au moins sûr d'avoir quelqu'un à son enterrement. Ah, Paul Belmondo! C'est un peu le Viagra de la Formule 1: on en entend souvent parler, mais on n'a jamais vu de résultat!

Quoi qu'il en soit, ce qui est bien quand on remplace Dieu, c'est qu'on peut faire la pluie et le beau temps. Personnellement (et comme vous l'aurez sans doute constaté) ces derniers temps, j'ai plutôt fait la pluie. Et rien que pour montrer que c'était moi le chef, j'ai mis le thermostat sur 14° tout le temps qu'a fonctionné la patinoire de la place Ste Catherine, et le jour où ils l'ont démontée, rien que pour les énerver, j'ai balancé un petit coup de gel.

Allez, ce n'est pas tout ça, il y a le procès Pirson qui recommence et je n'ai toujours pas décidé s'il était coupable ou non. Ce sera pour la semaine prochaine...

 

© La Libre Belgique 2003