o

J'adooore le gaz Belge!

Mis en ligne le 15/09/2007

Moi j'aime bien Marc Verwilghen. Il a un petit côté triste et calme qui me rassure. On dirait un peu Patrice Laffont dans des Chiffres et des lettres. Marc Verwilghen, il doit nager la brasse sur le côté, juste pour ne pas faire de vague. Et puis, il se dégage de tout son être une sorte d'autorité de délégué des parents, un dimanche de fancy-fair à Dendermonde╔ Je suis certain que le jour où il sera l'invité de Matin Première, il demandera un disque d'Yves Duteil. Évidemment, on ne voit pas bien pourquoi on l'inviterait à Matin Première, mais tout de même╔ Marc Verwilghen, c'est un peu mon Amérique à moi, aussi primesautier que Camilla Parker Bowles, même qu'il est trop bien pour moi ! Et donc, quand Marc Verwilghen me dit : Juan, question fourniture de gaz et d'électricité, tu n'as rien à craindre, eh bien je le crois. Et si en plus, il me le dit, avec à ses côtés Etienne d'Avignon qui fait « oui, oui » de la tête, je le crois encore d'avantage (j'ai toujours pensé qu'un type qui fumait la pipe ne pouvait pas être réellement méchant. Regardez Brassens, regardez VDB╔ Enfin disons, regardez surtout Brassens !

Donc, c'est juré, craché, malgré le mariage Suez-Gaz de France, on peut dormir sur ses deux oreilles. On dira ce qu'on voudra, il était temps qu'il intervienne notre ministre en charge de l'énergie, parce qu'en écoutant Philippe Bodson l'ancien PDG de Tractebel et les avis mitigés de la Commission de Régularisation du Gaz et de l'Electricité, j'en étais arrivé à imaginer un gros interrupteur et une énorme vanne dans la chambre de Nicolas Sarkozy :

- Cécilia, mon chou, ce soir je te fais un truc un peu particulier. Regarde bien ! Hop ! J'éteins la Belgique ! Et hop, je la rallume. Je peux même la faire clignoter, en allant très vite !

- Oh oui Nicolas, va très vite ! J'aime quand ça clignote !!!.

Finalement, puisqu'il n'y a plus personne pour l'instant en Belgique pour surveiller les compteurs, autant que ce soit les Français qui s'en occupent.Et puis, pourquoi se biler, on a Jean-Pierre Hansen qui reste au comité de Direction et Albert Frère qui a installé son commerce de clous au Fouquet's. Sans parler de notre ex-nouvel ambassadeur à Paris dont on dit qu'il fonctionne sur panneaux solaires.

Néanmoins ça fait flipper. Vous imaginez, s'ils leur prenaient envie aux Français de faire basculer l'interrupteur en plein milieu de l'Ile de la tentation.

- Cécilia, mon chou, regarde bien, je vais faire un truc amusant : hop, j'éteins la Belgique╔ En plein milieu des fêtes de Wallonie. Et avec la vanne de gaz, pareil ! Hop ! Toutes les rues de Belgique plongées dans l'obscurité !

- Mais enfin Nicolas, les rues Belges ne sont plus éclairées au gaz

- Comment ça, plus au gaz ? Mais on ne me dit rien à moi╔ Dites, les Belges on vous adooooore, mais on a besoin d'un peu plus d'électricité que prévu pour la cérémonie de clôture de le Coupe du monde de Rugby, on va vous éteindre juste une heure ou deux, question de soulager le réseau╔ Eh, faut pas charrier, les bougies ça existe aussi en Belgique, non ? Et pour ce qui est du gaz╔ Euh, c'est-à-dire╔ Si ça s'appelle Gaz de France et pas Gaz de Belgique, c'est qu'on en a quand même plus besoin que vous. Après tout vous n'avez qu'à prendre exemple sur nous, durant des années on s'est chauffé en banlieue en mettant le feu aux bagnoles. Pas besoin de thermostat, vous parlez de racaille et de karsher, et hop, vous augmentez la température moyenne de cinq degrés.

Moi je dis, Baudouin de la Kethulle de Ryhove est l'homme de la situation. Après tout, quand il est question d'électricité, un nom à « rallonge » ça peut toujours servir !