o

 

Scoop: Carlos s'est fait teindre les cheveux en blond

Mis en ligne le 21/02/2003 / illustration Vince

 

Pierre Carette va donc être libéré après 17 ans de prison. C'est vrai que dès l'instant où Frédérique Ries et Jean-Michel Folon sont encore en liberté, il n'y avait pas de raison de le maintenir sous les verrous...

J'espère au moins qu'on l'a tenu au courant de l'évolution générale de la planète, sinon il risque d'être surpris. Surtout lorsqu'on va lui apprendre que ce ne sont plus les activistes d'extrême-gauche, mais les apprentis chanteurs qu'on enferme dans des prisons dorées truffées de caméras de surveillance. Avec un jury populaire qui les libère au compte-gouttes, et des condamnés qui font des pieds et des mains pour y rester enfermés le plus longtemps possible...Ça pourrait leur donner des idées, aux CCC, maintenant que leur vainqueur a quitté le château: pourquoi pas quelques dates à Forest National avec un spectacle qui porterait le même titre que le film de Coline Serreau «18 ans après» ? Après tout, ne se sont-ils pas fait arrêter dans un fast-food namurois, la semaine de la sortie de «Trois Hommes et un couffin» ? Si on ajoute à ça Euro Disney qui s'est ouvert le lendemain de leur arrestation, on imagine aisément que les week-ends de l'ancien leader révolutionnaire vont être bien occupés. Encore que Pierre Carette à Euro Disney, c'est un peu comme si Alain Zenner, avec sa longue figure, faisait de la pub pour Six Flags Belgium.

Dix-sept ans, c'est un bail! À part Jeannie Longo qui fait toujours du vélo et le chantier de la gare du Midi qui est toujours en chantier, les choses ne sont plus vraiment pareilles. Encore heureux qu'il ne soit pas sorti une semaine plus tôt. Comment lui aurait-on expliqué la raison pour laquelle Carlos s'était fait teindre en blond pour chanter avec Axelle Red et recevoir sa victoire de la musique?... Pauvre Renaud, lui aussi semble avoir souffert lors de sa dernière rentrée dans l'atmosphère! Lorsque je l'ai vu l'autre soir sur la scène du Zénith, j'ai cru que c'était Dehaene qui avait volé les cheveux de Verhofstadt.

Dix-sept ans à l'ombre! Comment on va lui expliquer, à Carette, que les dernières Traban sont à l'Autoworld, que les antibiotiques ne font plus d'effet, que Marc Wilmots ne fait plus de foot mais du parachute dans l'équipe du MR, et surtout que George Clooney s'est fait engager à la RTBF rien que pour interviewer Fabienne Vande Meerssche. Et puis, vous imaginez le choc lorsqu'il va recevoir la première lettre affranchie avec un timbre de la jeune princesse Elisabeth - surtout s'il pense que c'est le roi Baudouin qui s'est rasé pour ressembler à Jacques Mercier.

Il faudra qu'on le prévienne, sinon le retour à la réalité va s'avérer douloureux. S'il croise Alain Mathot et Vanina Ickx, il pensera sans doute que les Raéliens ont mis leurs menaces à exécution. Par ailleurs, si on lui montre la coiffure de José Daras, je doute qu'on puisse lui faire avaler que la crise de la dioxine a été sans effet. Et puis, il faudra lui expliquer que le PSC est devenu le CdH, le CVP le CdNV, que Vaclav Havel n'est plus un dissident (et qu'il n'est d'ailleurs même plus président), et surtout que le mur de Berlin est un des rares dont l'armée israélienne n'a rien à voir avec la démolition...

Dix-sept ans, derrière les barreaux! La vache! Il faudra y aller doucement. D'autant que la première fois qu'il va entendre Carla Bruni jouer de la guitare, il pensera que Soeur Sourire a ressorti un nouvel album. Bien sûr, il y a ces 1586000 euros qu'il va devoir payer afin de rembourser les dommages occasionnés par les attentats. Mais il faut rester positif. N'ai-je pas entendu qu'il avait trouvé un boulot d'imprimeur? Et puis, ce ne doit pas être beaucoup plus cher que le prix d'un missile sol-air américain.

Allez, la seule chose qu'on pourra lui expliquer facilement, c'est le nombre de voix de préférence que va récolter Louis Michel aux prochaines élections. Il faut qu'on fasse gaffe, parce que s'il continue comme ça, on va tous tomber sous le charme. Un moment de distraction est si vite arrivé...

© La Libre Belgique 2003