o

Johanna de Tessières

Rions un peu...

Mis en ligne le 22/01/2006

 

1 - Je vais essayer de vous faire rire.

2 - Je vais vous parler de Nicolas Sarkozy.

On a tout de suite envie d'ajouter : cherchez l'erreur !

D'autant qu'après le sublimissime billet que lui consacrait Thomas Gunzig il y a quelques semaines dans Le Soir, on se dit que l'exercice est devenu, si pas périlleux, du moins inutile. Heureusement, l'actualité régénère le sujet et offre de nouvelles raisons de se réjouir. Ainsi, tout au long de la semaine passée, le sémillant ministre de l'intérieur français n'a pu échapper à sa vraie nature. Il a fait les gros titres de la presse hexagonale en réussissant le tour de force de récupérer son épouse la veille de la présentation de ses v¤ux. Et ça, on peut dire qu'il a eu chaud le petit Sarkozy, d'autant qu'après Richard Attias, c'est Rik Daems qui lui tournait autour à la jolie Cecilia.

Au moins avec Sarkozy à la Présidence, ce sera clair : Bouygues n'aura pas restauré le château de Versailles pour rien. La France se prépare une VIe république qui devrait mélanger de façon explosive Place Royale, Holiday on ice et Guantanamo.

Evitons néanmoins l'amalgame ! Il est trop facile de le comparer à Le Pen. Pour Sarko, la France doit rester une terre de liberté et d'accueil. La preuve : il s'est dit prêt à accueillir à Neuilly, les généraux putschistes espagnols opposés au statut d'autonomie accordé à la Catalogne. Si ça c'est pas un signe !

Bien sûr, ça ne l'empêchera pas de faire preuve de fermeté et de tout mettre en ¤uvre pour nettoyer la racaille des banlieues. Il ne faut pas se voiler la face, tous ces gamins d'origine maghrébine qui traînent dans les cités, ça ne participe pas à la grandeur de la république. Pour diminuer leur nombre, Nicolas Sarkozy se propose donc très judicieusement d'utiliser les pilotes du Dakar qui seront invités à circuler à grande vitesse dans les rue de la Seine-Saint-Denis.

Non, je m'excuse, mais Sarkozy ce n'est pas Le Pen ! Le patron de l'UMP lui au moins, il est tendance, voire un tantinet people. Même Michel Drucker l'a invité dans son émission de dimanche dernier. Et c'est quelqu'un de bien Michel Drucker, non ? En plus, Nicolas il est pote avec Tom Cruise ! Il regarde 24 h chrono. Quand il a pris ses médicaments, il est même tout à fait capable d'abandonner les éructations compulsives qu'il l'ont rendu célèbre pour une rhétorique extrêmement policée. Ainsi, au concept « d'immigration utile » déjà largement évoqué, il compte ajouter ceux de « karsher semi-létal» « act-up = PD » et « syndi-caca sur mon doigt ». En plus, on dit même qu'il a le sens de l'humour et que le jour de son investiture, il compte descendre les Champs Elysées avec, comme trophée, les roupettes de Yannick Noah pendues à ses oreilles.

Et puis, tout comme Mitterrand, il compte lancer une vague de grands travaux qui marqueront son passage à la tête de l'état. Il projette de faire reconstruire le Veld'hiv , où les sans-papiers seront rassemblés pour apprendre, sous la direction d'Arnold Schwarzenegger, à rouler en vélo comme de vrais français.

Par ailleurs, il a confié à Charles Pasqua la réécriture des événements de mai 68 et la remise en question de l'existence de Bob Dylan╔ « Deux domaines dont, comme il le dit très bien, on a beaucoup exagérer l'importance».

Arrêtons de le diaboliser. La fermeté ça paie. Il lui aura suffit de brandir la menace de maintenir l'année Mozart jusqu'en 2014, pour que les bagnoles arrêtent de brûler aussi sec. En plus, lui au moins il fait ce qu'il dit ! Moins d'un mois après sa fameuse sortie « les voyous vont disparaître », Johnny enfilait sont perfecto et demandait d'urgence la nationalité belge. C'est toujours un blouson noir de moins qui va terroriser Paris, non ? Non ? ╔