o

Plus ça sent mauvais, plus c'est efficace

Mis en ligne le 23/10/2004

"Le plan unilatéral israélien de retrait de la bande de Gaza fournit le formol nécessaire pour qu'il n'y ait pas de processus politique avec les Palestiniens.» Dov Weisglass, conseiller d'Ariel Sharon.

«Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible.» Patrick Lelay, PDG de TF 1.

«La famille existe pour permettre à la femme d'avoir des enfants et d'être protégée par son mari et j'ai le droit de définir l'homosexualité comme le signe d'un désordre moral.» Rocco Buttiglione, futur commissaire européen à la Justice.

«La religion la plus con, c'est quand même l'Islam.» Michel Houellebecq, écrivain.

...

«Ma belle-soeur Yvette est une pétasse qui doit être nulle au pieu et que personne n'aurait regrettée dans la famille, si elle avait fini sous le pont de l'Alma à la place de Lady Di.» Moi...

Eh bien oui, il n'y a pas de raison que je me gêne. Après tout, ceux qui ont suivi l'actualité de ces dernières semaines auront perçu le changement de cap. Question déclarations publiques, le monde vient en effet de basculer dans une ère sémantique nouvelle. Si on a inventé le courrier express, ce n'est pas pour perdre son temps à tourner la langue sept fois dans sa bouche. A présent, on crache sa «vérité vraie» à la gueule du monde! On joue sur l'effet de surprise. Et si la canalisation pète, on est au moins certain que ça brûlera six ou sept heures durant avant qu'on ne puisse la refermer... En général, plus c'est cru et cynique, plus ça marche... Il faut dire qu'avec la déforestation amazonienne, la langue de bois avait peu d'avenir. Si en principe on ne peut que s'en réjouir, c'est vrai qu'il va falloir s'habituer. Il n'y a pas si longtemps, la «distraction d'artiste» de Louis Michel et «le bruit et l'odeur» de Chirac passaient encore pour des lapsus. De malencontreuses sorties de route qui faisaient l'objet de démentis embarrassés. A l'époque, il n'y a que la garde-robe d'Anne-Marie Lizin qui provoquait des commentaires aussi implacables (prétendre qu'elle semblait sortie de chez Dries Van Noten n'aurait pas été crédible).

Ce qu'il y a de particulier dans ces exemples pris au hasard, c'est que, sur le fond, ils ne nous apprennent rien que nous ne sachions déjà. En effet, cela fait un moment qu'on ne se faisait plus d'illusion sur les véritables intentions de Sharon, ni sur la logique lobotomisante des télés privées, ni sur les velléités homophobes de l'entourage de Jean-Paul II... En réalité, seule la forme a changé. Après avoir vanté durant des siècles les vertus de la vérité toute nue, on vient d'inventer une sorte de pornographie de la vérité. Aujourd'hui, ça sort comme un prout et, plus ça sent mauvais, plus c'est efficace. Autant vous dire que si les Flamands sont aussi diplomates avec les francophones que Karel De Gucht avec les Congolais, le Forum institutionnel risque de ressembler à une émission de cet «insupportable crétin» de Fogiel... (Ouah! la vache de chez vache, c'est vrai que ça fait du bien de se lâcher!)

 

Par ailleurs, il faut reconnaître que ça ne doit pas être marrant tous les jours de s'appeler Dov Weisglass (un nom qui semble tout droit sorti du «Sceptre d'Ottokar»)... Et puis, ses déclarations ont le mérite de la clarté. A présent les Palestiniens sont prévenus: une fois que le mur de sécurité sera étanche, on fera placer le couvercle dessus avant de balancer le formol... Non pas pour en finir, non! Juste pour leur faire prendre une douche... (Silence gêné)

 

Là, heureusement, on sent tout de suite qu'il y a encore quelques vérités qui ne sont pas bonnes à dire. Ouf, tout n'est donc pas perdu....

 

© La Libre Belgique 2004