o

Délire statistique

Supplément Victor Vendredi (24 mai 2002)

En fait, je n'y avais jamais cru. J'avais envoyé l'enveloppe à la poubelle pensant qu'il s'agissait de menaces en l'air pour nous flanquer la frousse. Et pourtant, lundi matin, elle a fini par sonner à ma porte. Une grande fille de 1,90 m, avec des cuissardes en skaï brun et une longue figure de catcheuse. Une chose énorme qui a failli me broyer la main lorsque je lui ai dit bonjour, et qui a exigé un Martini avant même de se mettre au travail. Vous l'aurez compris, c'était... l'employée de l'Office des Statistiques chargée de me faire remplir de force mon formulaire de recensement. La trouille de ma vie! Je me suis dit: si elle me tire les oreilles, avec sa poigne, elles vont lui rester dans les mains. Pour punir mon incivisme, elle m'a obligé à m'asseoir sur ses genoux et m'a dit qu'il n'était plus temps de faire le malin.

Question n°1: Vous êtes jeune, vous adorez le GSM et les concours mais vous détestez l'école. Lorsque vous molestez un prof, avec quelle arme l'agressez-vous?

A/ Un billet de train gratuit sur les chemins de fer britanniques.

B/ Une photo dédicacée de Pierre Hazette.

C/ Une canette de Coca-Cola (dégoupillée).

Question n°2: Qu'est-ce qui vous dérange le plus dans le gouvernement français de Monsieur Raffarin?

A/ Que le nom du Premier ministre s'apparente à celui d'un antidépresseur.

B/ Que le visage du Premier ministre ressemble à un comprimé d'antidépresseur (comprimé qui aurait survécu à l'accident frontal de deux armoires à pharmacie).

C/ Que la politique du Premier ministre ait des effets qui s'apparentent à ceux d'un antidépresseur.

Question n°3: Quel est selon vous le principal avantage de la mise à quatre bandes de la rue de la Loi?

A/ Si les Allemands attaquent, leurs chars ne pourront pas entrer dans Bruxelles à trois de front.

B/ Des cyclistes rassemblés sur une même bande sont plus faciles à écraser.

C/ Je m'en fous complètement: ce que je cherche, moi, c'est un nouveau sigle pour le PSC.

Question n°4: Les défections se multipliant au sein des Diables Rouges, quelle est la personnalité dont le nom se termine par "o" capable de revitaliser le noyau dur?

A/ Carmelo Bongiorno (qui devrait être libéré avant l'été).

B/ André Flahaut.

C/ Madame Panekoucke, l'infirmière en chef de la clinique du D r Derscheid (oui, je sais, le nom ne se termine pas par "o").

Question n°5: Enfin, sous quelle forme désirez-vous vous acquitter des frais de déplacement de notre collaboratrice (soit 16,50 euros):

A/ Par un paiement en nature.

B/ Par un paiement en coquillage de type "couteaux".

C/ Je m'en fous, je ne compte pas payer. Comme Christian Heizmann, "je n'ai jamais signé de contrat".

Et c'est au moment où elle commencait à retirer ses bottes que je me suis réveillé. J'ai poussé un "ouf" de soulagement. J'étais peinard dans ma cellule de Lantin. Et comme les gardiens étaient en grève, on n'allait pas devoir sortir en promenade en plein match de Justin Henin. La vie était (presque) belle.