o

Tintin fait son cinéma

Il y a des nouvelles qui vous rassurent sur l'état du monde. Qui vous rendent heureux d'être encore vivant en ce début de millénaire. Qui vous font oublier les bruits de bottes, les oiseaux galiciens englués dans le mazout et les mauvais scores de Vanina Ickx au dernier Paris-Dakar. De ces informations qui vous illuminent votre week-end comme a pu le faire l'annonce de l'accord intervenu entre Steven Spielberg et Nick Rodwell à propos de l'adaptation de Tintin au cinéma... Tiens, ça fait vingt ans qu'on nous répète que Spielberg en a acquis les droits. S'il se confirme qu'il s'apprête à payer une deuxième fois pour la même chose, on se dit que les parents de Rodwell ne l'ont pas appelé Nick pour rien!

D'autant que, selon les dires du Jiang Zemin de Moulinsart, l'accord ne serait conclu qu'à 99pc. Quand on sait que le projet avec Jaco Van Dormael était bouclé à 99,81pc et que celui d'un `Musée Hergé´ bruxellois était finalisé à plus de 123pc, on se dit que rien n'est fait! Néanmoins, ne gâchons pas notre plaisir... On a donc 99pc de chances de voir les aventures du petit reporter à l'écran. Ce serait en lui présentant une photo de José Daras que Nick aurait finalement arraché l'accord du réalisateur américain. Pour ce dernier, la ressemblance entre le ministre wallon de la Mobilité et le héros d'Hergé est un signe qui ne trompe pas. Contacté pour résoudre les problèmes spécifiques à la chevelure du sympathique ministre écolo, Olivier Daschkin envisage de lui faire porter la houppette à l'arrière... Et d'emblée, on se prend à imaginer (à 99pc) le casting de rêve dont cette production pourrait faire l'objet. Pour Tintin, c'est ok, ce sera donc José Daras. Dans le rôle de Milou, l'option est peut-être un peu audacieuse, mais je verrais bien le manteau en fourrure de Michel Nihoul, avec une option sur son fauteuil roulant pour le capitaine Haddock dans l'épisode des Bijoux de la Castafiore. Pour le capitaine Haddock, je penche à 99pc pour Ellen Mac Arthur, la jeune Anglaise qui vient de gagner la Route du Rhum. Évidemment, elle n'a pas de barbe Ellen Mac Arthur, mais sur ce point, on peut compter sur les revues de presse de Michel Lagaze dont les rimes sont, reconnaissons-le, toujours un peu `barbantes´...

Au générique, on a 99pc de chances de retrouver Anne Thilly dans le rôle du Rossignol milanais, Richard Fournaux dans celui de Séraphin Lampion et Xavier Mabille dans celui de Joe Dassin (oui, ce serait trop long à expliquer, mais Joe Dassin sera un des protagonistes de la série). Pour sa part, 99pc de la création des costumes seront confiés à la reine Fabiola. Quant à Daniel Ducarme, il fera ce qu'il a toujours fait: le décor.

Afin d'attirer les budgets alloués jusqu'ici à la Formule 1, Nick Rodwell a décidé de frapper fort. Dans la version filmée de ses aventures, Tintin roulera ses cigarettes et on le verra (dès le deuxième épisode) embrasser une hôtesse Marlboro avec la langue.

Question scénario, le premier épisode est déjà écrit... à 99pc. On y retrouvera Charles Michel et ses deux dauphines, Frédéric Daerden (le fils de Michel) et Alain Mathot (le fils de Guy), dans une chambre d'hôtel d'Abuja, la capitale nigériane, s'apprêtant à représenter la Belgique au concours `Fils Monde´, épreuve destinée à mettre à l'honneur l'influence du népotisme sur l'élaboration des listes électorales. Pendant qu'au même moment, à Anvers, Abdallâh ne lâchera plus d'une semelle les Dupond-Dupont (interprétés par Armand De Decker et Doc Gynéco), prêt à fixer sur la pellicule de son Kodak le moindre dérapage xénophobe...

Allez, dans le même week-end, la victoire d'une femme dans une transatlantique et la perspective de voir un jour Tintin au cinéma et Bob Kabamba au Sénat... Vous ne m'empêcherez pas d'être tout simplement heureux... à 99pc.

© La Libre Belgique 2002