o

175 ans, et toutes ses dents

Mis en ligne le 4/12/2004

Vendredi en sortant des «Indestructibles», le dernier bijou des studios Pixar, je me suis retrouvé devant le cinéma, tel Bernadette Soubirou, les yeux exorbités par la révélation. La vache de chez vache, mais c'est bien sûr! Comment n'y a-t-on pas songé plutôt ? C'est une évidence : il faut confier à Brad Bird (le réalisateur de cette merveille) l'organisation des commémorations du 175e anniversaire de la Belgique. Oublions un instant le pèlerinage de l'Yser, les séances d'Exploration du Monde et la Foire de Libramont et misons sur le retour des super-héros! Jouons la carte de l'animation virtuelle - d'autant que, question images de synthèse, Bird pourrait compter sur le savoir-faire des médecins wallons spécialistes de l'imagerie médicale, que les hôpitaux flamands voudraient d'ailleurs voir se reconvertir dans le dessin animé.

Plutôt que de nous la jouer pépère, incitons nos vieilles gloires à réenfiler leur cape et reprendre du service. Ressortons du placard tous ceux dont les exploits nous ont fait rêver à l'époque où Sotheby's ne vendait pas encore les médicaments aux enchères!

Louis Michel (qui question 3D n'a de leçon à recevoir de personne) pourrait réenfiler sa tenue en lycra de ministre des affaires étrangères afin de réparer les bourdes de Karel Gafman!

Guy Gilbert, fuseau en similicuir orange et bottes en skaï lacées jusqu'à mi-mollet, louerait ses services de Loubarman à Kinepolis, afin de maintenir l'ordre lors des projections des films de Luc Besson. Pyroman survolerait Bastogne toutes les nuits afin de repérer les débuts d'incendies criminels. Dans la foulée, Fadila Laanan pourrait poser en Barbarella dans le calendrier Pirelli afin de payer la première facture de mazout du Théâtre National...

Une fois sortie de prison, Marie-France Botte pourrait se les renfiler (je veux dire, ses cuissardes). Lassé du vélo d'appartement, Eddy Merckx irait rechercher au palais de Laeken son maillot jaune offert jadis au Roi Baudouin et cela pendant que Pierre Harmel et Madame Laurent de Télésecours à domicile, le corps moulé dans la tenue tungstène de Scientologue Volant, escaladeraient la façade du Berlaimont afin d'infiltrer la Commission Européenne.

On pourrait même faire croire aux Chinois qu'en Belgique, on est tous comme ça! Il suffirait de demander aux stylistes de chez Natan et Delvaux de relooker en stretch, façon Elastigirl, les 700 membres de la Mission Economique en voyage à Pékin. Vous imaginez Philippe et Mathilde déboulant dans la Cité Interdite, en Mister et Miss Parr? Lodens Autrichiens en polyamide fuchsia et slips enfilés par-dessus leurs collants tricolores, les biceps en évidence façon Musclor, prêts à défier Marie-Rose Morel, la députée du Vlaams Belang embarquée dans les bagagesS Dans ces cas-là, l'exemple doit venir du sommet de l'Etat. Ainsi, dans un mois, le roi pourrait enregistrer son message de noël avec un masque de loup sur les yeux, les mains gantées de latex tendus vers l'avant, prêt à s'envoler... La famille royale tout entière pourrait même apparaître en Supermans, sur le couvercle de la prochaine boîte de biscuit Debeukelaer Bordel de tettes ! Imaginez la Belgique rachetée par Steve Jobs et confiée pour les 25 prochaines années aux équipes créatives de John Lasseter ! La Belgique de papa revisitée par Toy Story? Herman Decroo coatché par Capitaine Admirable et les joueurs du FC Haren transformés en Couillonmans. Vous imaginez les fêtes du bicentenaire! L'accession au trône de la petite Princesse Elisabeth orchestrée par la section animation de Lucas-Film et la voiture de Guy Verhofstadt enfin équipée de rétrofusées! Une page grisante de notre histoire où les signatures de Batman et Robin se retrouveraient sur la pétition électronique contre le financement du Vlaams Belang!...

© La Libre Belgique 2004