o

L'année du rat

Mis en ligne le 16/02/2008

Vous imaginez l'agenda du Chat, si Philippe Geluck était Chinois : le chat présente l'année du rat ! Ça risquerait de finir dans le sang comme lors des conseils communaux à Huy.

Je vous demande un peu. Non seulement ils ne sont pas fichus de fêter le nouvel an le 1er janvier comme tout le monde, ils restent plantés là dans les starting-blocks jusqu'à la mi-février, alors que nous on s'est déjà tapé la mise en rayon depuis un mois et demi, mais en plus, ils donnent des noms de rongeurs à leurs cycles solaires. Pourquoi pas l'année du pou ou de l'acarien tant qu'ils y sont ? Ils n'ont pas d'animaux plus "trendy" que le rat en Chine. Non mais c'est dingue, moi ça fait des années que je verse de l'argent au WWF pour qu'on sauve leurs pandas et ils choisissent de donner à cette année le nom d'un animal de laboratoire.

Vous imaginez l'agenda du Chat, si Philippe Geluck était Chinois : le chat présente l'année du rat ! Ça risquerait de finir dans le sang comme lors des conseils communaux à Huy.

Quand je pense qu'on interdit à Téhéran de développer son programme nucléaire civil et qu'eux, les Chinois, la nuit du nouvel an, ils vous font exploser de quoi rayer de la carte Malmedy et ses environs. Moi, la Chine, comme tout ce qui est grand, loin et chinois, ça me fait peur. Pour moi, la Chine c'est un peu comme la ville de Dinant, mais en gigantesque. Je suis certain que dans une autre vie, le président Hu Jintao et Richard Fourneaux, ils étaient ensemble chez les scouts ! Dans la patrouille des "Excusez-moi, mais j'ai le brûlant" ou dans celle des "J'ai un ballet dans le pet".

La vache, l'année du rat ! À Palerme d'accord, au milieu des montagnes d'immondices, mais pas dans l'Empire du Milieu ! Moi, je veux bien que les Chinois se la jouent perso' et fêtent leurs petits trucs de leur côté, mais question Droits de l'homme, excusez-moi, ils ne sont nulle part. Ainsi, cette année encore, les autorités ont réprimé dans le sang les mouvements exigeant la diffusion du spectacle du Lido, le soir du réveillon. Des milliers d'étudiants chinois se sont rassemblés devant l'I-Store de la place Tien An Men aux cris de "Pas de démocratie sans valses de Strauss en direct de Vienne et sans sauts à ski de Garmisch-Partenkirchen !"

Autant dire que ce n'est pas demain la veille qu'ils mangeront de la choucroute le premier jour de l'an, avec une pièce de deux euros glissée sous l'assiette pour porter bonheur, comme à Verviers.

L'année du rat, si c'est pas désolant ! Alors qu'ils avaient sous la main le tigre, le dragon et le canard laqué. On n'ose pas imaginer les bonnes résolutions qu'ils ont prises à cette occasion : arrêter de manger du chien pour faire plaisir à Alain Delon ? Suspendre la circulaire Peeters qui oblige les moines tibétains à recevoir leurs convocations électorales en mandarin ? Ne pas profiter des Jeux qu'ils organisent cet été pour rafler une fois de plus toutes les médailles olympiques en gymnastique synchronisée ? Ne plus gonfler à l'amiante les seins des Barbie de chez Mattel ?...

D'accord, à présent ils sont tout fiers avec leur Miss Monde chinoise, mais a-t-elle au moins prononcé quelques mots en flamand ?

Et puis, les Chinois connaissent-ils seulement le nom de militants du DHKP-C comme Bahar Kimyongur, Marc Uyttendaele ou Jacques van Ypersele de Strihou ? Ont-ils déjà vu des photos de Josly Piette ? Et question annuaire téléphonique, est-ce qu'ils ont les Pages jaunes, les Chinois, je vous le demande ?

En plus, leur rat, excusez-moi, mais s'il faut en croire les descriptions du zodiaque local, il s'agirait d'un animal entreprenant, hardi, passionné, travailleur, imaginatif, charmant et vraiment généreux avec les personnes aimées. Le rat chinois, c'est dingue, on dirait Paul Magnette !

Allez, que ça ne nous empêche pas de la leur souhaiter le meilleur pour cette année qui vient de débuter. Qu'ils surveillent néanmoins leur taux de croissance, parce qu'avec 11 pc de plus par an, Didier Reynders a dit qu'il allait les obliger à faire pipi dans un bocal lors de la prochaine réunion de l'OMC.