o

Surenchère (1/5)

Cette pièce s'inscrit dans la série ses "Images hors-contexte" commencée en 1995. Reproduisant mécaniquement et en grand format 5 couvertures de manuels d'armes automatiques, elle interroge le passage d'une image du champ militaire à celui de l'art. Un glissement de signe et de sens qui "pervertit" chaque élément la composant, et qui en éprouve le potentiel dramatique (on sait très bien que ce sont les armes qui tuent et non leur mode d'emploi, et pourtant...) Dans le cas précis de ces couvertures de manuels d'utilisation d'armes :

* le mot "précis" > qui soudain renvoie autant au mode d'emploi qu'à la précision du tir.

* le cachet d'interdiction de diffuser > la médiation de l'arme et la médiation de l'art. En somme faire une oeuvre qui ne pourrait pas être vue.

* le nom même de l'arme > Les métaphores cyniques. Le vigneron est soudain une arme qui vendange dans le sang.

* le n° d'édition > à la manière des éditions d'art.

Etc.

Les quatre premières images composant la série ont été présentées lors de l'exposition "Mise en Doute n°2" (Benoît Plateus/Juan d'Oultremont) en mai 1998.

La série complète a été intégrée à l'installation "travaux de campagne" présentée lors de l'exposition "Singe ou perroquet" par Juan d'Oultremont et Alain Geronnez au Centre Nicolas De Staël en décembre 1999.

Les illustrations et la nouvelle composant le catalogue "Travaux de campagne" édité par le Centre Nicolas de Staël à cette occasion, abordent la même problématique, celle d'images traversant par erreur ou par analogie des domaines apparemment incompatibles : l'art, la guerre et le jardinage.